Month: July 2018

Dams, Sediment Discontinuity, and Management Responses in Mediterranean River Basins

Friday 05 October 2018 (0900 – 1800), Amphithéâtre René Descartes, ENS de Lyon, France

>>Text in French

A 1-day conference at the Ecole Normal Superior of Lyon, France, will examine human-induced disturbance of sediment continuity at the river-basin scale and its potential management/restoration, from both a physical science and environmental history perspective. The conference focuses on three Mediterranean river basins, the Rhone, Ebro, and Po, drawing lessons from these relatively simple cases. Subsequent efforts will address more complex river basins involving multiple, often adversarial, sovereign states. (In English and French, with simultaneous translation.)

>> Conference programme

Human alterations increasing sediment yields from the upland landscape, sediment trapping above dams, and consequences of sediment starvation downstream. (from Kondolf & Piégay 2011)

Rivers carry not only water, but sediment.  Recent interest in river basin management has mostly concerned management of water resources, with relatively little attention paid to the sediment continuity essential to maintain downstream channel functions/form and coastal features.  Despite widespread increases in land disturbance and consequent increased sediment yields from upland areas in many areas, especially in the developing world, the sediment loads of most major rivers have decreased in recent decades – as a result of extensive trapping of sediment by dams, increasingly manifest in accelerated coastal erosion and loss of delta lands.

In this conference, we examine three large rivers in southern Europe: the Rhône, Ebro, and Po. All three have experienced afforestation of their mountainous headwaters since the 19th century, which has reduced erosion rates and sediment supply to the river system. All three have been extensively modified and impounded for irrigation water supply, hydroelectric production, flood control, and navigation, mined for production of construction aggregate, and otherwise altered for human uses, and all three evince problems of erosion and subsidence of sediment-deprived deltas.  All three have basins that are all or dominantly in one state (or two), which simplifies somewhat the challenge of basin-scale management.  All three have had some basin-scale planning, the Ebro perhaps most notably with establishment of its Hydrographic Confederation in the 1920s, some years before the better-known Tennessee Valley Authority in the US.  All three are subject to EU regulations, notably the Water Framework Directive.

For each river, we will summarize sediment continuity in the context of physical and ecological processes at the basin scale, and the environmental history and institutional setting.  We seek to understand better, at the basin scale, how and why sediment continuity has changed over the past two centuries, whether and how these changes were understood and managed, and whether there has been recognition (and management) at this scale.

From our review of the literature on river-basin scale planning and management, there has been little basin-scale understanding and management of sediment issues reported, even where problems have been manifest, such as shrinking deltas.  In part, this is probably attributable to the lack of overall river basin authorities, or the fact that these authorities, where they exist, are unlikely to recognize sediment management as a pressing issue.  And many rivers drain territory in multiple states, complicating the problems, especially where there is tension between the states.

This conference will feature presentations on the three river basins from both physical geography and environmental history/social sciences perspectives, and discussants setting these basins in a larger framework.  (in English and French with simultaneous translation)

Hosted by the Collegium – Lyon Institute of Advanced Studies and the CNRS Laboratory UMR 5600 Environnement Ville Société, the conference is co-sponsored by the Agence Francaise de la Biodiversité, Eléctricité de France, and Companie Nationale du Rhône, in collaboration GRAIE and the Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse.  This conference is coordinated with a broader research effort initiated by Professor G Mathias Kondolf (UC Berkeley) and Asst Professor Giacomo Parrinello (Sciences Po), The Social Life of the Sediment Balance: A Social and Geomorphic Approach to the Transformation of River Systems and Deltas, supported by the France-Berkeley Fund and a UC Berkeley Social Science Matrix-Sciences Po collaboration grant.

 

References

Kondolf, G.M. and Piégay, H. 2011. Geomorphology and society. Chapter 6 in Handbook of Geomorphology, K. Gregory, ed., SAGE Publications, London, pp.105-117.

Les Barrages, La Discontinuité Sédimentaire et leur Gestion dans les Bassins Versants Méditerranéens

Vendredi 5 octobre 2018 (05/10/2018), Amphithéâtre René Descartes, ENS de Lyon

>>Text in English

Une colloque à l’École Normale Supérieure de Lyon examinera la perturbation anthropique de la continuité des sédiments à l’échelle du bassin fluvial et son potentiel de gestion et restauration, d’une perspective des sciences physiques et humaines. La conférence se concentre sur trois bassins fluviaux méditerranéens, le Rhône, l’Ebre et le Pô, en tirant des leçons de ces cas relativement simples. Les efforts ultérieurs porteront sur des bassins fluviaux plus complexes impliquant plusieurs États souverains. (En anglais et en français, avec traduction simultanée.)

>>Le programme de la conférence

Figure 1. Human alterations increasing sediment yields from the upland landscape, sediment trapping above dams, and consequences of sediment starvation downstream. (from Kondolf & Piégay 2011)

Les rivières ne charrient pas que de l’eau, mais aussi des sédiments. L’attention récente autour de la gestion de bassins versants a été plutôt portée sur la gestion des ressources hydrauliques et relativement peu à la continuité sédimentaire, essentielle au maintien des formes et fonctions des chenaux à l’aval ainsi qu’aux formes du littoral. Malgré l’intensification de l’utilisation du sol et en conséquence de l’augmentation de l’érosion du sol dans les montagnes de nombreuses régions, en particulier dans les pays en développement, les charges sédimentaires dans la plupart des rivières ont décru ces dernières décennies – résultat d’un piégeage important des sédiments par les barrages qui se manifeste davantage par l’accélération de l’érosion du littoral et la réduction de la surface des deltas.

Dans cette conférence nous examinons trois grandes rivières du sud de l’Europe : le Rhône, l’Ebro et le Po. Tous trois ont connu le reboisement de leurs sources montagneuses depuis le 19ème siècle, ce qui a réduit les taux d’érosion et l’apport de sédiments dans le réseau hydrographique. Toutes trois ont été largement modifiées et aménagées pour l’irrigation, la production hydroélectrique, le contrôle des inondations et la navigation, et ont été minées pour obtenir des graviers pour la construction, et plus largement modifiées pour des usages humains. Toutes trois ont des bassins versants principalement situés dans un Etat (ou deux), ce qui simplifie d’une certaine façon le défi de la gestion à l’échelle de leurs bassins versants. Ces derniers ont trois fait l’objet d’une planification à l’échelle du bassin mais l’Ebro peut-être plus que les autres avec l’établissement de sa confédération hydrographique dans les années vingt, quelques années avant le plus connu Tenessee Valley Authority aux Etats-Unis. Tous trois sont sujets aux régulations européennes, particulièrement la directive-cadre sur l’eau.

Pour chacune de ces rivières nous établissons l’état de la continuité sédimentaire dans le contexte de processus physiques et écologiques à l’échelle du bassin, l’histoire environnementale et le cadre institutionnel. Nous cherchons à comprendre mieux, à l’échelle d’un bassin, comment et pourquoi la continuité sédimentaire a changé au cours des deux derniers siècles, si et comment ces changements ont été compris et gérés, et si il y a eu une réflexion (et une gestion) au l’échelle du bassin.

A partir de notre lecture de la littérature sur les plans de gestions et les mesures mises en place à l’échelle d’une rivière ou d’un bassin, nous avons trouvé peu de problématiques liées à la compréhension et la gestion à ces échelles, même quand des problèmes, tels que le rétrécissement des deltas, ont été manifestes. Ceci est probablement attribuable en partie au manque d’autorités compétentes à l’échelle d’un bassin entier, ou au fait que ces autorités, quand elles existent, considérent peu la gestion des sédiments comme une problématique urgente. Plusieurs rivières drainent des terrains dans plusieurs Etats, compliquant le problème, particulièrement lorsqu’il y a des tensions entre les Etats.

Cette conférence mettra en avant sur les trois bassins versants desapproches à la fois de géographie physique et des sciences sociales et historiques, et les participants placeront ces bassins dans des cadres plus larges.  Elle se tiendra en anglais et en français avec traduction simultanée.

Accueillie par le Collegium – Institut d’Etudes Avancées de Lyon, et le laboratoire Environnement Ville Société UMR 5600 du CNRS, la conférence est co-financée par l’Agence Française de la Biodiversité, Electricité de France et la Compagnie Nationale du Rhône, en collaboration avec GRAIE et l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse.  Cette conférence est coordonnée avec un effort de recherche plus large initié par le Professeur G Mathias Kondolf (UC Berkeley) et le Professeur Giacomo Parrinello (Sciences Po), La vie sociale du bilan sédimentaire : une approche sociale et géomorphique de la transformation des systèmes fluviaux et deltas, soutenu par le Fonds France-Berkeley et une bourse de collaboration Social Science Matrix-Sciences Po de l’UC Berkeley.

 

Bibliographie

Kondolf, G.M. and Piégay, H. 2011. Geomorphology and society. Chapter 6 in Handbook of Geomorphology, K. Gregory, ed., SAGE Publications, London, pp.105-117.